vendredi 22 mars 2013

DISCOURS D'INAUGURATION DU PAVILLON SAINTE VICTOIRE DE LACORDAIRE

Il y a dans la vie d'un Elu des moments importants, mémorables, privilégiés.

Importants car porteurs d'espoirs,

Mémorables car ils marquent le dénouement d'un long travail,

Privilégiés car ils se font avec et pour des personnes courageuses et généreuses.

Aujourd'hui, nous inaugurons le pavillon pour enfants autistes "Sainte Victoire" et c'est, vous l'aurez compris, l'un de ces moments importants, mémorables et privilégiés.

L'autisme, déclaré grande cause nationale 2012 par François FILLON, est un trouble neuro-développemental qui touche un petit français sur 150 (Inserm).

Au-delà du bouleversement familial que cette maladie représente, s'ajoute un véritable parcours du combattant pour les parents.
 

En effet, 80 % des enfants autistes sont laissés à la porte de l'école alors même que la Loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a érigé en droit l'accès à un parcours scolaire adapté.
 
Cette double peine qui accable les enfants atteints d'autisme et leurs familles m'a touchée au coeur. C'est ce qui m'a poussé à défendre activement auprès de la Ministre de la Santé d'alors Roselyne Bachelot le projet du Pavillon "Sainte Victoire".

La qualité de ce projet innovant qui se base sur la méthode A.B.A. (applied behavioral analysis) et vise à enseigner les compétences qui font défaut aux enfants atteints d'autisme ; l’attention, le langage réceptif et expressif, l’association, les habiletés motrices globales et fines, les jeux et loisirs, les compétences sociales, l’autonomie, l’intégration en communauté, les connaissances préscolaires et scolaires, a retenu toute mon attention.

Ce travail a porté ses fruits ; ainsi, le Pavillon "Sainte Victoire" a obtenu une dotation financère ministérielle en deux enveloppes pour un total de 320.000 + 720.600 euros = 1.040.600 euros, soit le financement des 15 places de la structure.

Je suis très heureuse d'avoir pu apporter ma contribution à la naissance de ce beau projet ; l'une des premières structures en france à utiliser la méthode A.B.A. avec les "petites victoires" à paris et le centre camus de villeneuve d'ascq et la première dans notre région et à marseille.

D'autant que la collaboration avec le lycée Lacordaire permet d'imaginer des passerelles avec le milieu scolaire classique.

Je suis certaine que la qualité du Pavillon "Sainte Victoire" fera des émules et j'appelle de mes voeux une véritable politique volontariste en faveur de la scolarisation des enfants atteints de handicap.

C'est pourquoi le développement de structures innovantes et performantes tel que le Pavillon "Sainte Victoire" constitue un grand espoir pour tous ces enfants et leurs parents.

L'école de la république est le premier lieu où doit pleinement s'exercer la citoyenneté des enfants, quelque soit leur handicap.
 

" La pire Maltraitance que l’on peut faire à une personne autiste est de ne pas l’éduquer et de la laisser se déliter dans son autisme" (Stanislas Tomkiewicz, l'un des fondateurs de la psychiatrie infanto-juvénile moderne)
Merci.