jeudi 5 septembre 2013

Dans la France de François Hollande, les enfants sont des niches fiscales


Au lendemain de la rentrée des classes, les parents, qui ont déjà déboursé environ 185 euros (chiffre Familles de France) pour le panier de rentrée scolaire de leurs enfants, devront faire entrer dans le calcul du prix de la rentrée le coût de la suppression de la réduction d'impôt sur le revenu bénéficiant aux familles ayant des enfants scolarisés dans le secondaire et le supérieur envisagée par le Gouvernement.

61 euros par enfant au collège, 153 euros par enfant au lycée et 183 euros par enfant étudiant dans l’enseignement supérieur; cette réduction représente une aide financière non négligeable pour les familles. Mais le Gouvernement poursuit sa politique anti-familles en s'attaquant à ce qu'il considère comme des "niches fiscales". Grave décision. Les réductions fiscales pour frais de scolarité ne sont pas des avantages indus, elles doivent être maintenues. Dans le même temps, le Gouvernement engage l'expérimentation d'une nouvelle allocation, la "garantie jeunes" d'un montant de 450 euros pour les jeunes de 18 à 25 ans en situation précaire.

J'avais tiré la sonnette d'alarme après l'annonce par le Gouvernement de l’abaissement du plafond du quotient familial de 2 000 à 1 500 euros. Le calcul est simple : un couple qui souhaite avoir des enfants aura  plus d’avantages à ce que l’un des deux conjoints, la femme dans 99% des  cas, reste à la maison plutôt que d’assumer le surcoût faramineux que  font peser les réformes socialistes sur la famille. Les femmes sont donc sommées de choisir entre travailler et avoir des enfants ; un choix digne du siècle dernier.

Le gouvernement préfère faire la promotion de l’assistanat et pénalise encore et toujours les familles.
Je dénonce l'incohérence du Gouvernement qui évoque une réduction des cotisations sociales patronales qui participent au financement de la Branche Famille, soit une réduction des recettes de la Branche Famille, et demande dans le même temps aux familles de faire des sacrifices dans l'objectif du retour à l'équilibre de la Branche Famille!