mardi 15 octobre 2013

La Politique de la Ville intervient dans le quartier Noailles

Suite à l'article paru dans la Provence en date du 10 octobre 2013, Madame Boyer, présidente du GIP Politique de la Ville en charge des financements relevant du CUCS, souhaite apporter les précisions et rectifications suivantes :
La Politique de la Ville soutient et finance au travers du Contrat Urbain de Cohésion Sociale des projets conduits par des associations dans les quartiers sensibles de la ville et destinés à améliorer les conditions de vie des habitants de ces quartiers.
Ces projets doivent répondre à des critères stricts sur lesquels les collectivités publiques se sont mis d'accord : ils doivent ainsi contribuer au développement des quartiers dans lesquels ils se déroulent, avoir une dimension pédagogique et éducative avérée lorsqu'ils concernent les jeunes et les enfants, et garantir des conditions de réalisation de qualité.
Bénéficiant de financements publics, les projets soutenus doivent bien évidemment répondre à
ces exigences de qualité et de transparence, en plus que de répondre à des objectifs précis
sur les champs de l'emploi, l'habitat, la santé, la réussite éducative,....
Noailles est précisément un des quartiers d’intervention prioritaire de la Politique de la Ville à Marseille. Ses financements y sont ainsi passés de 175 000 euros en 2007 à 200 000 euros
par an aujourd’hui. La Politique de la Ville soutient depuis plusieurs années les actions
ludiques et artistiques de l’association RCFA/Mille Pattes en direction des enfants et
adolescents du quartier. L'association a ainsi bénéficié de ce soutien renforcé, ses
subventions passant de 36 000€ en 2006 à 80 000€ en 2009 et 2010.
En 2008, le Mille Pattes a également bénéficié d’une subvention de 17 000 € pour la réalisation de travaux dans son local rue d’Aubagne, afin d'améliorer les conditions d'accueil
des enfants du quartier. Ce sont bien ces activités pédagogiques et artistiques que la Politique de la Ville soutient, et non le Festival du Soleil, manifestation événementielle qui malgré son intérêt n'entre pas dans les critères de financements du CUCS, comme toutes les fêtes de ce type organisées sur Marseille.
Au regard des difficultés que connait le quartier Noailles et de la fragilité récurrente de cette association, les agents de la Politique de la Ville lui ont par ailleurs apporté un soutien constant
pour l’aider à stabiliser son projet et son équipe d’intervention, et l’accompagner dans la
nécessaire amélioration de sa gestion financière.
En 2013, malgré cette aide, et face à l’absence de progrès en matière de gestion et de qualité
de service, les subventions publiques ont en effet diminué. Ce quartier restant une priorité, elles ont été redéployées au profit d’autres projets et d’autres associations intervenant sur Noailles :
Destination Familles qui organise de multiples activités en direction des enfants, des familles, des femmes du quartier (soutien scolaire, sessions d'alphabétisation,...), des animations de rue organisées par l'ADDAP sur les Halles Delacroix, des actions culturelles proposées par City Zen - Daikiling, pour en citer quelques exemples.