vendredi 18 octobre 2013

Match de la primaire socialiste : Samia Royal contre Patrick Hollande

Les candidats au second tour des primaires socialistes à Marseille s'embourbent dans des monologues clos parsemés d'invectives. Ils ne s'adressent pas aux marseillais, ne portent aucun discours programmatique, ils jouent à 'qui veut gagner les primaires?' en faisant l'impasse sur les enjeux de notre Ville. Il y a d'un côté Samia Royal, de l'autre Patrick Hollande pour lequel l'appareil, y compris gouvernemental, se met en ordre de marche en encourageant des alliances contre-nature à l'instar d'un Caselli qui, il y a encore quelques jours, entretenait un froid polaire avec celui dont il embrasse aujourd'hui les pieds. Le PS a peur des icônes qu'il se crée et préfère la vieille garde qui ne sort pas des rangs. Hier, c’était Ségolène Royal, aujourd’hui c’est Samia Ghali. Toutes deux femmes, toutes deux écrasées par leur propre parti politique.