mercredi 31 décembre 2014

Réaction de Valérie Boyer à la présentation des Voeux du Président de la République

Les bavardages d'un président discrédité ne peuvent rassurer les français !

En cette soirée de réveillon, François Hollande aborde une nouvelle année d'immobilisme et d'inertie alors que les français ont plus que jamais besoin d'un Président combatif et réformateur.

La mise en scène d'un président au travail derrière un bureau vide comme ses engagements non tenus ne peuvent hélas rendre confiance aux français !

Qui peut croire aujourd'hui le Président de la République qui nous avait promis une inversion de la courbe du chômage et le retour de la croissance en 2012 et 2013 ?

La courbe du chômage ne s'est pas «inversée» en 2013, bien au contraire, puisque depuis mai 2012, la France compte 1 000 chômeurs supplémentaires par jour. Soit près de 909 900 personnes qui se sont inscrites à Pôle emploi.

François Hollande a réussi, en 2 ans et demi, à diviser les Français qui doivent faire face à un matraquage fiscal !

Stoppons la division de la France et des français et concentrons-nous sur les foyers de dépense et de déficit les plus importants.

Ce qui porte atteinte à la fonction présidentielle, c'est de dresser les Français les uns contre les autres par exemple en détruisant fiscalement la famille.

Depuis plus de deux ans, le Gouvernement n'a de cesse de lancer des attaques répétées contre les familles en détruisant la politique familiale et en portant atteinte en premier lieu à l'autonomie des femmes.

Depuis que ce gouvernement est en place, c’est plus de 40 milliards d’euros d’impôts supplémentaires qui pèsent sur les français.

Ce qui porte atteinte à la fonction présidentielle, c'est le rejet massif de la politique de François Hollande (PJL santé, loi Macron…) et de sa personne.


Rappelons que l'objectif initial de la loi Macron était de «déverrouiller l'économie française».
Comment, en déréglementant comme il le fait les professions réglementées, le Gouvernement va-t-il relancer l'emploi ?


Aujourd'hui, partout en France, sur tout notre territoire, il y a une équité du service juridique.
Déréglementer les professions réglementées en les financiarisant, cela pourrait entraver l'accès au droit de la part de nos citoyens.


Les solutions existent, encore faut-il avoir le courage de les appliquer : réforme du marché du travail et de la formation professionnelle, baisse des dépenses publiques et des prélèvements, incitation au travail, à l'investissement et à l'innovation.


Le changement c'est ... Vivement 2017 !

Bonne année 2015 !

Valérie Boyer soutient les professionnels de Santé

Alors que les médecins généralistes, spécialistes, rejoints par SOS Médecin, poursuivent leur deuxième semaine de grève et que certains sont même prêts à lancer une grève de la Carte Vitale dès le 5 janvier 2015, Marisol Touraine a réaffirmé ce matin, sa volonté de maintenir la généralisation du tiers payant.

Une fois de plus la Ministre de la Santé méprise les professionnels de Santé !
Avec cette généralisation du tiers payant, le Gouvernement cherche à faire de l’argent sur le dos des médecins et met fin à la médecine libérale française qui sera désormais totalement dépendante de l’Assurance Maladie.

Comme les médecins, je n’envisage pas une forme d’étatisation de la médecine. Le principal problème de cette réforme n’est pas la généralisation du tiers payant mais l’aspect obligatoire de cette généralisation. Nous pouvons craindre également une multiplication des actes médicaux non justifiés, ainsi qu’un retard important dans les paiements des praticiens avec une recrudescence de leurs formalités administratives.

La priorité de notre Gouvernement devrait être la maitrise des dépenses de Santé, la hausse du déficit de l’Assurance Maladie et non la déresponsabilisation des patients face aux tarifs des soins.


Marisol Touraine appelle au dialogue et à la concertation tout en cherchant à imposer une loi idéologique rejetée massivement par les professionnels.

mardi 30 décembre 2014

Communiqué de Valérie Boyer « Les femmes doivent pouvoir traverser l’espace public sans être considérées comme des proies »

Dans la nuit du lundi à mardi 23 décembre, une femme a été agressée à Paris. L’auteur lui a porté un coup à la tête avec un tournevis. Alors même que la victime est décédée, ce 25 décembre, jour de Noël, j’apprends avec effroi que certains journaux évoquent, et même titrent « une drague qui tourne mal ».

Comment peut-on minimiser les faits et choisir un titre laconique pour un tel drame ?

Ce 23 décembre ce n’est pas simplement une histoire de « drague qui tourne mal » mais une agression physique et même un meurtre. Qui peut réellement penser qu’un homme qui se promène la nuit avec un tournevis dans la poche cherche uniquement à séduire ?

Je ne peux tolérer que dans notre pays des femmes vivent dans un tel climat d’insécurité ! Les chiffres sont édifiants. Selon une étude de l’INSEE, 25 % des femmes âgées de 18 à 29 ans ont peur dans la rue, 20 % se font injurier au moins une fois par an et 10 % subissent des caresses qu’elles ne désirent pas.

Dans notre Etat de droit, les femmes doivent pouvoir traverser l’espace public sans que quiconque  ne les considère comme des proies. Afin de faire évoluer les mentalités, le choix des mots par les journalistes a de l’importance. Un harcèlement ce n’est pas une « simple drague » et un meurtre n’est pas seulement une « agression envers une femme en raison de son sexe » !

Que cette femme repose en paix, ainsi que toutes celles qui ont été victimes de la barbarie.

mercredi 17 décembre 2014

Communiqué de Valérie Boyer "l’Assemblée Nationale lance une commission d’enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes"

Ce mercredi 17 Décembre, j’ai participé à la première réunion de la nouvelle Commission sur « la surveillance des filières et des individus djihadistes » dont je suis membre. Cette commission présidée par mon collègue Eric Ciotti est composée de 28 membres, dont 10 issus des rangs de l’UMP.

Face à la gravité des évènements récents, le groupe UMP avait demandé la création de cette Commission d’Enquête, c’est chose faite aujourd’hui !

En effet, l’actualité a mis en lumière un problème majeur pour notre sécurité nationale. Les évènements de cet été, notamment les crimes commis au Nord de l’Irak et en Syrie par les djihadistes de l’Etat Islamiste envers les minorités (Chrétiens, Kurdes et Yezedis) ont éveillé les consciences.

La situation est de plus en plus préoccupante, selon les chiffres officiels, 5 à 6 français sont recrutés chaque semaine et 1132 Français sont impliqués dans les filières jihadistes, selon le procureur de la République de Paris François Molins. Selon lui, 376 Français sont présents en Syrie et en Irak, dont au moins 88 femmes et 10 mineurs. Il est plus que jamais urgent de faire notre possible pour contenir la menace que représente le retour en France des différents djihadistes.

Cette Commission d’Enquête aura pour mission de balayer l’ensemble de ces sujets : détection et surveillance des filières et des individus religieusement radicaux, contrôle aux frontières, traitement  des terroristes sur notre territoire notamment en milieu carcéral.


La priorité de cette Commission sera d’aider des services de l’Etat dans la protection de nos concitoyens face à ces fanatiques ! 

vendredi 12 décembre 2014

Communiqué de Valérie Boyer "Malala Yousafzaï reçoit le prix Nobel de la Paix"



« Il est temps de réagir pour que plus jamais nous ne voyons un enfant privé d'éducation. » (Malala Yousafzaï)

Icône mondiale du combat pour l'Education des filles, la jeune pakistanaise Malala Yousafzaï, a reçu, ce mercredi 10 décembre, le Prix Nobel de la Paix. Agée de seulement 17 ans, elle est devenue la plus jeune lauréate de l'Histoire de ce prix prestigieux.

Ce 10 Décembre 2014, le combat de cette militante a été honoré. Cette pakistanaise, laissée pour morte dans son propre pays, s'est engagée à continuer son combat pour l'Education des filles.

Au nom de l'UMP et en tant que Secrétaire Nationale en charge de l'égalité entre les hommes et les femmes, je tiens à saluer son courage et sa détermination.

Le constat est grave ! Selon l'UNESCO, dans le monde, une fille sur 5 en âge d'être scolarisée est privée d'éducation. Malheureusement, dans les pays pauvres, quand une famille a la possibilité de scolariser un enfant, c'est le garçon qu'elle choisit. La fille, quant à elle, est reléguée aux tâches domestiques.

La scolarisation des filles doit être un des enjeux majeurs de ces prochaines années afin de réduire le nombre d'analphabètes dans le monde. Sur 900 millions d'analphabètes, deux tiers sont des femmes! L'instruction c'est la liberté !

A l'image de Malala Yousafzaï, nous devons aider ces femmes à devenir des femmes libres et des mères instruites.

Valérie BOYER
Secrétaire Nationale de l'UMP en charge de l'égalité des hommes et des femmes
Députée des Bouches-du-Rhône
Maire des 11ème et 12ème arrondissements de Marseille

mardi 9 décembre 2014

Premier comité de pilotage sur la Vallée de l'Huveaune


Conformément au calendrier annoncé en septembre dernier, le premier comité de pilotage visant à redynamiser la Vallée de l’Huveaune s’est tenu jeudi 4 Décembre à Aubagne.

Une démarche impulsée par Guy Teissier, le Président de Marseille Provence Métropole, présent à ce rendez-vous tout comme Sylvia Barthélémy, Présidente du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, et les élus communaux et communautaires concernés.

Ce comité a pour objectif de construire un projet économique commun pour revitaliser la vallée de l’Huveaune, à l’Est de Marseille, une zone s’étalant sur deux territoires limitrophes, à fort potentiel, victime de la désindustrialisation, dont la mutation a été freinée par un manque de vision globale et cohérente pour rayonner à sa pleine mesure.

La réunion de ce jeudi 4 décembre est une première dans l’histoire de ces deux territoires qui désormais travaillent ensemble dépassant les limites administratives dans une volonté qui préfigure une approche métropolitaine. Ce comité de pilotage travaille ainsi à l’élaboration d’un outil de travail, « schéma de référence », qui devra être présenté en avril 2016.

Il entend être un document de cadrage et de planification qui vise à prendre, de manière concertée, les arbitrages les plus porteurs et à favoriser la cohérence des projets de développement (urbanisme, transport, aménagements pour les entreprises). Il s’appuiera sur un dialogue fédérateur avec tous les partenaires, privés et publics, pour élaborer, collectivement, les enjeux et les actions à venir.

Ainsi, le prochain comité de pilotage est prévu dans six mois. Entre temps, des groupes de travail se réuniront dès le début de 2015 et un parcours itinérant en bus présentant le périmètre à revitaliser est envisagé au mois de février prochain.


Le Château de la Buzine rend hommage à Haïti

 Valérie Boyer a lancé l'exposition "Haïti Espoir" lundi 08 Décembre 2014, à la Buzine, en présence du Consul Lévy (Consul Honoraire de la République d'Haïti), de M. ARMOGATHE (Pdt du Conseil d'Administration Cinémathèque de Marseille, Château de la Buzine) et de Valérie Fedele (Directrice Générale du Château de la Buzine).

Il y a cinq ans, le 12 janvier 2010, un terrible tremblement de terre frappait l’île d’Haïti. Depuis, tout un peuple travaille chaque jour à renaître…

« Haïti, seul peuple de peintres » disait André Malraux.

Figurative et spirituelle à la fois, la peinture haïtienne traite de toutes les facettes d’un peuple : le quotidien est évoqué dans les toiles naïves, supports traditionnels des scènes de genre, la condition féminine est décrite dans des odes à la couleur, le vaudou et ses forces secrètes restent omniprésents….

Le Château de La Buzine et Monsieur Jean-Claude Lévy, proposent de rendre hommage au peuple haïtien et à sa continuelle reconstruction, en exposant une sélection d’œuvre de ses meilleurs ambassadeurs picturaux. Une exposition composite qui témoigne du génie et de la beauté de l’Art Haïtien.

A découvrir du 19 novembre 2014 au 11 janvier 2015.



Les Harkis en images


lundi 8 décembre 2014

Les traditions de Noël s'invitent sur notre secteur

Cette année, Valérie Boyer a souhaité organiser, avec l'équipe municipale de la Mairie, les CIQ et les habitants, deux fêtes traditionnelles à l'approche de Noël :

- La fête de l'Avent à la Valentine

- la Saint-Nicolas à Saint-Barnabé

Ces deux évènements ont réuni, ce samedi 6 décembre, beaucoup de familles et les sourires des enfants ont ensoleillé nos deux arrondissements malgré le temps pluvieux.

Comme il est de coutume, nous avons planté le blé de l'Espérance à la Valentine et participé à la bénédiction de la Crèche de Saint-Barnabé.

La laïcité ne doit pas mettre fin à des siècles d'Histoire, ni remplacer nos traditions !


La crèche fait son arrivée à la Mairie des 11e et 12e arrondissements !