mercredi 4 février 2015

Communiqué de presse de Valérie BOYER sur les élections législatives partielles dans le DOUBS

Dimanche dernier, les électeurs de la 4ème circonscription du Doubs ont choisi le candidat socialiste et celui du Front National pour le 2ème tour de l’élection législative partielle.

Le Président de l’UMP, Nicolas Sarkozy, nous a alors demandé de prendre le temps de la réflexion pour bâtir une position commune sur le second tour de l’élection du Doubs.
A l’occasion du Bureau Politique de l’UMP, auquel j’ai participé mardi soir, notre Président nous a émis deux propositions qui ont donné lieu à un débat démocratique, puis à un vote en faveur du «ni-ni» qui vise :

- D’une part à combattre avec la plus grande fermeté les idées du Front National qui ne cesse de monter les français les uns contre les autres, dont le programme économique s’apparente à celui de l’extrême gauche et a été, il faut le rappeler, le grand absent de la marche républicaine organisée suite aux attentats contre Charlie Hebdo.

- D’autre part à éviter de redonner la majorité absolue à l’Assemblée Nationale à un parti socialiste qui mène depuis trois ans une politique désastreuse qui a conduit à l’explosion du chômage, à la perte d’influence de la France, à l’aggravation des inégalités et l’implosion des familles.

La victoire aux élections municipales partielles à Ajaccio de Bruno Marchangeli porte le constat que l’UMP est bien la seule offre politique alternative crédible.

L’UMP se doit d’être le mouvement du rassemblement et je sais pouvoir compter sur chacun d’entre vous, pour qu’ensemble, nous menions ce projet à bien !