lundi 23 mars 2015

Plantation des arbres autour du génocide arménien




Sur les 11ème et 12ème arrondissements de Marseille, j’ai tenu à mettre en lumière un projet qui se concrétise ce samedi 21 Mars 2015, de plantation d’une centaine d’arbre autour du monument du génocide. Cette plantation, issue d’un partenariat entre la Mairie des 11ème et 12ème arrondissements et l’association de la Croix Bleue des Arméniens de France représente un acte symbolique fort de cette année de commémoration.

Ainsi, 100 arbres amandiers et grenadiers seront plantés autour du mémorial du génocide arménien, tout au long de l’année 2015.

Un arbre représente une vie, celle perdue lors des déportations où périrent 1.5 millions d’arméniens, celle que de nombreux réfugiés ont tenté de recréer après avoir été accueilli dès 1922 à Marseille, celle des survivants et de leurs descendants qui aujourd’hui sont estimés à près de 80 000 habitants dans l’agglomération marseillaise.

Cet espace deviendra un « Parc du Souvenir », qui engage la communauté arménienne mais également la municipalité à prendre soin des arbres plantés lors de cette cérémonie.


Le projet de création du Parc du Souvenir sera complété à l'automne 2015 avec une deuxième phase de plantation qui portera à 100 le nombre total d'arbres. Cette deuxième phase sera financée grâce aux dons des particuliers et entreprises.

L’Histoire, surtout lorsqu’il s’agit d’un crime contre l’humanité ne doit jamais être oubliée.

Par conséquent, s'avère nécessaire et urgent de légiférer afin de proposer une nouvelle qualification du négationnisme. J’ai ainsi déposé à l’Assemblée Nationale, une nouvelle proposition de loi, fruit de la réflexion que j’ai menée avec d’éminents juristes pénalistes. C'est pourquoi je propose que le négationnisme ne soit plus considéré par la loi comme un simple abus de la liberté d’expression mais comme un délit contre l’humanité.


Que 2015 soit l'année de la justice, de la mémoire et de l'espérance !