vendredi 3 avril 2015

Communiqué de Valérie Boyer sur la RATP

Je souhaite dénoncer la censure par la RATP, qui a refusé d’indiquer sur l’affiche publicitaire des « Prêtres chanteurs », au nom de la laïcité, que ce concert sera organisé au profit des Chrétiens d’Orient.

Cette prise de position est inacceptable et intolérable car cela constitue une forme d’intégrisme laïc !
Etre laïc c’est accepter et tolérer toutes les religions et non les mépriser. Par son choix, la RATP renforce la christiano-mépris dans notre pays.

Plus grave encore, le Président de la RATP a expliqué ne pas vouloir prendre part au conflit. Cet argument revient à mettre sur le même plan l’Etat islamique qui massacre des milliers de victimes et les Chrétiens d’Orient qui luttent pour leur survie face à ce génocide.

La France est en guerre contre le terrorisme, contre l’Etat islamique qui a perpétré des attentats sur notre sol et à l’encontre de nos ressortissants. A l’heure où se poursuit la persécution des Chrétiens, notamment au Kenya avec l’assassinat de 174 étudiants de l’Université de Garissa par les islamistes somaliens, nous ne pouvons pas nous permettre de rester silencieux.


Le silence est une forme de complicité lorsque nous savons que des femmes et des hommes se font massacrer. Où est l’unité nationale ? Comment un organisme public tel que la RATP peut-il se poser ce genre de question dans le pays des Droits de l’Homme et du respect de la dignité humaine ?