dimanche 6 septembre 2015

Nous devons intervenir militairement et éradiquer l'Etat Islamique

Depuis quelques jours, la photo du jeune syrien Aylan Kurdi, retrouvé mort noyé alors qu’il tentait de rejoindre la Grèce, heurte les consciences.

Cette image est insoutenable mais malheureusement depuis plus de deux ans, de nombreuses autres photos d’enfants décapités, enterrés vivants ou violés par l'Etat Islamique, ont été publiées dans l’indifférence générale.

Alors que j’ai déposé une proposition de loi le 20 mai 2015 visant à renforcer la lutte contre les trafics de migrants, afin de mettre un terme à ces vagues de sang en Méditerranée, quatre mois après, rien n’a bougé.
Combattre ceux qui se font appeler « passeurs » n’est pas seulement une question de sécurité mais un devoir de dignité. Nous pouvons avoir du cœur tout en étant ferme.

Face à cette immigration massive qui a entraîné la mort de 3500 personnes en Méditerranée, attaquons nous aux racines du Mal, responsabilisons les pays d’origine et combattons ceux qui exploitent cette misère humaine.

Ne pas agir c’est devenir complice ! Le compassionnel ne suffit pas à sauver des vies, soyons enfin dans l’action !

Lorsque la liberté est en jeu, nous ne devons pas hésiter. La communauté internationale, sous l'égide des Nations Unies, doit intervenir au sol en Syrie pour éradiquer l'Etat Islamique. Plus le terrorisme prospérera, plus ce flux migratoire perdura, entraînant la vie de milliers de personnes qui tentent de fuir leur pays.