jeudi 29 janvier 2015

Valérie Boyer : "Michelle Obama refuse de porter le voile"

Michelle Obama a été vivement critiquée ce mercredi. La raison ? Ne pas avoir porté le voile lors de sa visite en Arabie Saoudite au côté du Président américain, laissant place à sa chevelure et à une longue veste bleue.

Ce geste n’est pas anodin. A l’heure où des milliers de français ont marché pour la Liberté suite aux attentats, la « First Lady » américaine a envoyé un véritable geste, à la fois symbolique et courageux.
Porter le voile islamique, dans un pays où les libertés des femmes sont bafouées, c’est devenir complice.

Je tiens à rappeler que l’Arabie Saoudite est un  pays très dur en matière de respect des libertés et des droits des femmes. Les Saoudiennes sont tenues de se plier au port du voile et n’ont toujours pas le droit de conduire une voiture, ni d’être seules dans un restaurant. Pourtant le Roi Abdallah avait accordé le droit de vote aux femmes et autorisé leur participation aux élections municipales, mais l'évolution des mœurs stagne !

En France et dans le monde, de trop nombreuses femmes sont contraintes de porter le voile intégral, au nom d’une certaine conception de la liberté qui exclut une partie de l'humanité et impose une ségrégation. Oui le voile n'est pas un symbole anodin mais une forme d’oppression et d’aliénation de la liberté. En effet aujourd'hui, nul n’ignore que derrière le voile il y a un projet politique qui notamment confisque la liberté des femmes ! C'est une atteinte au principe d’égalité et de dignité entre les sexes alors que le concept même du féminisme est de corriger les inégalités hommes/femmes.


Il n’y a pas de faute diplomatique lorsqu’il s’agit d’affirmer sa Liberté !

mercredi 28 janvier 2015

Intervention de Valérie Boyer en Commission des Affaires Sociales

Valérie Boyer : "François Hollande marquera l'Histoire de notre République"

2012, 2013, 2014… les années passent et se ressemblent. Chaque année le Chef de l’Etat nous promet une inversion de la courbe du chômage et un retour de la croissance, mais en vain !

L’année 2014 n’échappe pas à la règle avec une hausse de 5,7 % des demandeurs d’emploi en catégorie A, ce qui porte le nombre de chômeurs à 3 496 400 ; malgré les emplois aidés financés par la dette.

François Hollande marquera l’Histoire en étant le pire Président de la Ve République en matière de lutte contre le chômage et malheureusement les français en sont les premières victimes.

Michel Vauzelle, Président de la Région PACA doit également prendre ses responsabilités. En effet, notre Région voit son taux de chômage augmenter de 6 %, soit 0,3 % de plus que la moyenne nationale.

Michel Vauzelle et François Hollande sont dans la même lignée !

Notre Région et notre pays doit penser à son avenir en prenant des mesures courageuses et audacieuses pour nos entreprises et favoriser la création d’emplois. Mois après mois, le Gouvernement déplore cette hausse, sans pour autant agir.

Halte aux incantations, passons aux actes !

mardi 27 janvier 2015

Marseille Capitale du Don !

Après Marseille Capitale de la Culture, depuis ce lundi, Marseille est officiellement la Capitale du Don !

Si 5 123 personnes ont pu bénéficier d’une greffe en France en 2013, 18 976 autres demandeurs n’ont pu être transplantés. En termes de bilan, le nombre de greffes réalisées depuis 1997 en France a connu une augmentation remarquable (+ 45, 41%), mais cette progression est malheureusement ternie par la pénurie croissante d’organes, face à l’explosion du nombre de demandeurs en attente de greffe (+ 117, 29%).

Cette mobilisation sans précédent, doit transformer sur notre territoire le rapport au don. En faire un geste simple, moins dramatique, et surtout rappeler qu'il s'agit d'un acte très fort, car il permet de sauver des vies. Or, si tout le monde en est convaincu, rares sont ceux qui passent à l'acte, pour de multiples raisons toutes légitimes, mais qu'un peu de communication peut modifier. Alors mobilisons-nous pour Marseille Provence Capitale du Don !

Mobilisons-nous en valorisant le geste qui permet de sauver de très nombreuses vies !




dimanche 25 janvier 2015

Discours de Valérie Boyer pour la présentation des voeux 2015 : la France a besoin de patriotisme

Mes chers amis, que vous dire de plus ?
J'ai déjà beaucoup parlé, peut-être trop, mais c'est mon enthousiasme avant tout qui s'exprime, celui d'être à votre service, chaque jour, celui de mériter votre suffrage chaque jour, celui de vous faire aimer votre secteur comme je l'aime.
Mes chers amis, j’ai le plaisir sincère de vous souhaiter une belle année, une année d’épanouissement dans votre vie personnelle, professionnelle, associative, culturelle ou sportive, mais c’est aussi l’occasion de vous remercier pour votre engagement, à quelque niveau qu’il soit, en faveur de nos arrondissements, de Marseille, de la Région et de la France.
Il m’importe également de rappeler que rien ne serait possible et rien ne sera possible sans le soutien de l’équipe municipale des 11ème et 12ème arrondissements, Adjoints et Conseillers, qui s'impliquent et s'engagent chaque jour, à chaque instant. Le maître mot de notre action est la proximité, c'est pourquoi nous sommes présents au maximum sur le terrain : Assemblées Générales de CIQ, Conseils d'école, visites de quartier, rencontres associatives, etc.
Enfin, je voudrais adresser tous mes voeux à notre Sénateur-Maire Jean-Claude Gaudin. Monsieur le Maire, votre victoire éclatante en 2014 a donné un coup d'élan dans tous les secteurs qui sont portés par la réussite remarquable de notre Ville, réussite qui n'aurait pas été possible sans votre détermination et votre foi en Marseille et tous ici, dans la salle ou sur l'estrade, nous partageons cet enthousiasme et sommes des ardents défenseurs, des militants acharnés de notre ville et de notre si beau pays.
Pour que vous soyez les ambassadeurs de l'excellence marseillaise, j'ai voulu faire un petit clin d'oeil en remettant à chacun d'entre vous un authentique savon de Marseille. C'est à la fois un symbole de l'excellence marseillaise et un symbole de mon mandat de Députée-Maire car mon travail à l'Assemblée nationale est toujours inspiré et porté par vous, bien sûr mes très chers amis, par notre Ville, par notre territoire, par notre Région.
Toute mon action tant à la Mairie qu'à l'Assemblée nationale, c'est du made in Marseille et souvent ça devient du made in France, tant dans le domaine de la santé, que pour le PPRT Arkema ou la rénovation urbaine, et bien d'autres sujets.
Il en est ainsi pour tous mes collègues députés : Roland, Guy, Dominique avec qui j'ai beaucoup de plaisir à travailler en commission des affaires sociales, dans l'hémicycle, le jour et bien souvent la nuit, comme vous pouvez le constater à la télé.
Je ferme la parenthèse, même si elle est importante et je poursuis mon propos en remerciant chaleureusement le personnel de la mairie de secteur qui, chacun dans sa partie, remplit les tâches qui lui sont confiées avec sérieux et dévouement pour vous.
Je voulais exprimer aussi ma gratitude à mes collègues élus qui m'ont fait l'amitié de leur présence à mes côtés ce soir.
Comme je le répète souvent, la politique ce n'est pas un métier, nous ne sommes pas élus pour nous accrocher à nos postes et notre seule légitimité vient des actions et des solutions que nous apportons à l'amélioration de votre quotidien.
Nous avons la chance de vivre dans un pays formidable et le bonheur d'être Marseillais. Notre pays, c'est celui de la liberté, de l'accueil, de la créativité, des arts, de la culture et de l'excellence.
Alors, je suis choquée quand j'entends dire que mon pays, c'est celui de l'apartheid !
Mon pays, il accueille, il éduque, il soigne, il nourrit, il protège, il permet à tous, y compris aux hommes et aux femmes d'être traités à égalité.
Il y a quelques jours, nous étions tous meurtris, en deuil, et nous avons manifesté ensemble dans un grand élan fraternel qui nous donne encore plus de raisons d'espérer.
Mais si certains se sont sentis Charlie, moi je dois vous dire que si j'ai manifesté, c'est surtout parce que je suis française. Française, et fière de ces trois mots qui nous rassemblent : Liberté, Egalité, Fraternité ; et de ces couleurs que nous arborons fièrement ce soir sur nos écharpes : le Bleu, le Blanc, le Rouge.
La liberté c’est comme l’air. On la respire sans y penser. Mais si elle vient à manquer, chacun étouffe et se débat aussitôt pour la retrouver. Mais la liberté ne peut grandir que dans la paix, la paix est impossible sans le respect des consciences et la sécurité.
Alors oui, c'est de patriotisme dont la France a besoin aujourd’hui. Il nous faut avoir une foi commune dans le destin de notre nation et des valeurs de la République.
Vive la République, vive Marseille, vive la France !


Discours de Valérie Boyer pour la présentation des voeux 2015 : notre Projet

Nous portons un grand nombre de projets pour le secteur, fruits de notre vécu sur le terrain et de nos échanges avec la population et leurs représentants, j'en profite pour saluer de nouveau le Président de la Fédération des CIQ du 12ème arrondissement, Monsieur Jean-Louis Barberis et la Présidente de la Fédération des CIQ du 11ème arrondissment, Madame Myriam Janin. Tous ces projets sont importants. Nous nous fixons l'objectif raisonnable de les mettre en oeuvre durant ce mandat et nous maintiendrons ce cap en nous appuyant sur deux piliers : la proximité et la concertation.
***
Ici, nous sommes en Provence "sin d'aqui", dirait avec un meilleur accent que moi le Maire de Marseille. Donc bien sûr, vous n'avez pas été privé de crèche à la Mairie, crèche "made in Marseille", et pour répondre à votre demande de conforter nos racines et préserver nos traditions, nous allons lancer pour Noël prochain un concours de crèches et de pieds-paquets ! La laïcité, ce n'est pas inventer une nouvelle religion : "le laïcisme", qui consisterait à vouloir éradiquer tout ce qui fait notre identité : les santons provençaux, les fêtes de Noël, les souvenirs de notre enfance...
Nous n'avons pas à nous cacher pour vivre comme nous voulons, comme nous aimons !
A ce stade, je souhaiterais avoir un mot pour les Chrétiens d'Orient qui subissent depuis des mois un sort épouvantable et dont on ne parle que trop peu. Je salue la représentante de l'église Notre-Dame de Chaldée et du Père Sakvan Younan.
Suite à la question au Gouvernement que je posais en juillet dernier à l’Assemblée nationale pour interpeler sur la situation des Chrétiens d'Orient, j'ai décidé d'organiser une grande soirée caritative à leur bénéfice. Cette soirée, grâce à votre générosité, a permis de récolter des dons en faveur des associations qui viennent en aide aux réfugiés qui subissent un génocide.
Cent ans après, l'histoire bégaie.
Cela m'amène à vous parler de la commémoration du centenaire du génocide arménien en avril prochain. J'associe à mon propos Didier Parakian, vice-président de l'association Marseille-Provence Arménie 2015 et je salue Jacques Donabedian, représentant le CCAF.
Vous connaissez mon combat pour la reconnaissance du génocide arménien et la pénalisation du négationnisme. Face à l'inaction de François Hollande, qui s'était pourtant engagé à un acte fort pour l'année du centenaire, j'ai déposé une nouvelle proposition de loi à l'Assemblée nationale que j'espère voir aboutir pour faire respecter la mémoire des victimes.
Sur notre secteur, nous avons un magnifique projet en partenariat avec les femmes de la Croix-Bleue des Arméniens de France pour l'année de l'Arménie à Marseille que j'ai beaucoup de plaisir à vous présenter : il s'agit de la plantation de 100 arbres, grenadiers et amandiers, autour du mémorial de l'avenue du 24 avril 1915, et de l'installation d'une statue grâce à une souscription qui sera lancée prochainement. Parallèlement, la Mairie de secteur sera partenaire de la semaine culturelle arménienne.
Enfin, aux manifestations culturelles se conjuguent les équipements culturels et je travaille actuellement à la création d'un pôle des arts au Château de la Rosière. Ce pôle devrait être opérationnel en septembre 2015 pour les petits et les grands.
Nous avons pour le secteur un projet d'animation socio-culturelle varié articulé autour de deux axes fort : l'intergénérationnel et la proximité.
Bien sûr, nous n'oublions pas nos seniors et je pense aux projets porté par Anne-Marie Barthès. La politique en faveur des seniors se réalise à travers les CMA, les centres sociaux et les Maisons pour tous grâce au travail conjoint mené avec Sylvie Carrega. J'ai d'ailleurs le plaisir de vous informer que nous inaugurerons ensemble très prochainement la Maison pour tous de Saint-Barnabé, aux dires des utilisateurs, la plus belle de Marseille.
Les seniors mais aussi les plus faibles, nous ne devons oublier personne. Je compte dans mon équipe une élue particulièrement impliquée dans sa délégation aux handicaps, Laurence Luccioni. Ensemble, nous avons le projet de valoriser l'expression de tous en exposant en mairie de secteur les oeuvres réalisées au sein des CAT et des ESAT.
Je vous rappelle aussi qu'au cours du mandat, nous aurons la satisfaction de voir l'école Esperanza ouvrir ses portes. Ce projet d'établissement d'accueil pour enfants autistes que nous avons défendu avec Jean-Claude Gaudin devrait être réalisé à l'horizon 2016-2017. Je pense aussi au projet que j'avais plaidé auprès de la Ministre de l'époque et porté avec Julien Ravier au sujet de la création de quinze places d'accueil d'enfants autistes au sein même de l'établissement privé Lacordaire.
Parmi les projets de construction dans notre secteur, je voudrais citer ceux qui concernent les crèches. Nous prévoyons la construction d'une crèche à La Pomme courant 2015 et aux Escourtines en 2017 ainsi que l'ouverture prochaine de la crèche privée des Borromées.
Une autre crèche viendra s'ajouter à un projet déjà exceptionnel, celui du regroupement de Beauregard et de Vert-Côteau dans un unique centre hospitalier de 650 lits et plus de 300 médecins pour 2016-2017. Là encore, nous créerons des places de stationnement qui désengorgeront le parking et les abords du métro Louis Armand.
Je vous parle de stationnement et ce qui a été dit sera fait, concernant l'agrandissement du parkingde la Fourragère tant attendu ! C'est une promesse du Président de la CUM.
Faire prospérer nos villages mais aussi créer les aménagements urbains qui les rendent agréables et faciles à vivre. Il est important d'évoquer notre projet d'aménagement de la dalle de la L2 : entre la Fourragère et la Parette, c'est bien 1 km et demi de promenade, loisirs, détente et de pratique sportive libre qui sera offerte aux riverains. Maryse Retali et Corinne Pellegrini sauront veiller à rendre cet espace boisé, fleuri et bien éclairé pour votre sécurité.
Dans le 11ème arrondissement, nous créerons une coulée verte entre la Barasse et la Valentine le long de l'Huveaune dans le cadre du schéma de développement de la Vallée de l'Huveaune auquel participe activement Lionel Royer-Perreaut pour un vrai projet métropolitain.
Le bassin de l'Huveaune est aussi un bassin d'emplois. Stéphane Pichon a d'ailleurs de nombreux projets pour développer l'emploi dans la vallée afin de faciliter la rencontre entre entreprises et candidats.
Dernière nouvelle à vous annoncer afin de conclure mon propos : la mise en ligne prochaine du nouveau site internet de la Mairie de secteur. Un site plus étoffé, plus interactif, avec de nouvelles fonctionnalités et des services en ligne qui sera aussi l'occasion de mettre sur pieds un programme d'accueil spécifique pour les nouveaux arrivants sur le secteur.




Discours de Valérie Boyer pour la présentation des voeux 2015 : le Bilan

Monsieur le Sénateur-Maire,
Mesdames, Messieurs les Maires,
Monsieur le Premier Adjoint,
Mesdames, Messieurs les élus,
Madame le Consul Général,
Mesdames, Messieurs les Présidents d’association et des Comités d'Intérêt de Quartiers,
Messieurs les dignitaires religieux,
Monsieur le Directeur Départemental de la Sécurité Publique,
Mesdames et Messieurs, Chers amis,
C’est avec une certaine émotion que je m’adresse à vous, pour vous présenter mes vœux, la première fois en tant que votre Maire, en tant que Maire de notre secteur.
Je suis très touchée par votre présence en nombre ce soir qui témoigne de votre fidélité et de votre attachement à la vie publique locale.
En avril dernier, vous, chers Marseillais, nous avez fait confiance pour porter plus haut les couleurs de notre Ville, poursuivre le changement positif impulsé et préparer un avenir plein de promesses pour nos enfants que nous souhaitons voir grandir et vivre à Marseille.
Je garde un excellent souvenir de cette campagne et parmi ces bons souvenirs, celui de partager le porte-parolat du Maire avec Yves Moraine.
Je vous le dis avec une grande sincérité et simplicité : c'est un vrai bonheur d'être Maire et c'est grâce à vous ! C'est grâce à vous, Monsieur le Maire, cher Jean-Claude ! C'est grâce à toi, mon cher Roland, mon compagnon de route depuis si longtemps.
Cette cérémonie des vœux est traditionnellement l’occasion de dresser un bref bilan des réalisations, actions et évènements de l’année écoulée mais aussi de vous présenter les projets de l'équipe municipale, le tout dans une ambiance conviviale.
Vous le savez, la crise n'épargne personne et elle impose aux collectivités territoriales une gestion toujours plus rigoureuse de nos dépenses. Avec la baisse des dotations des mairies de secteur, nous nous devons d’avoir une gestion financière exemplaire, et je sais pouvoir compter sur Pierre Laget pour le faire.
C'est pourquoi aussi j'ai décidé que cette soirée des voeux soit avant tout votre soirée et que les moyens mobilisés puissent aussi servir à vous proposer du divertissement culturel en accueillant des spectacles et animations de la Biennale Internationale du cirque, qui démarre aujourd'hui même à Marseille. On essaye toujours de faire des voeux non conventionnels mais avant tout je souhaitais vous faire partager la fête et la joie et quoi des mieux que le cirque pour l'incarner !
Marseille-Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture a permis à Marseille de devenir une destination touristique de premier choix. Marseille a ainsi confirmé son attractivité et la confirmera tout au long de ce mandat avec en 2017 la Capitale Européenne du Sport.
Le 28 janvier, nous lancerons Marseille capitale du don, cause portée par l'éminent professeur Frédéric Collart avec le concours de Virginie Monnet-Corti.
Marseille n'a plus à démontrer son rôle moteur dans le rayonnement de notre région et la création de la Métropole en janvier 2016 s'impose comme une nécessité afin d'inscrire dans le marbre une situation de faits qui existe déjà et qui va dans l'intérêt de notre ville.
Vous l'aurez compris, je souhaite en priorité assurer et favoriser le bien-vivre ensemble pour les 116 000 habitants de nos deux arrondissements.
***
Depuis l'arrivée de la nouvelle équipe municipale en avril dernier, nous comptons déjà des réalisations significatives sur le secteur.
Je ne vais pas vous faire un catalogue à la Prévert mais je dois vous en parler.
***
Je ne vous apprends rien, la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, réforme imposée par décret et rejetée par une majorité d’enseignants de parents d’élève et d’élus locaux a bouleversé la vie des familles.
A Marseille, nous avons fait les bons choix en optimisant les temps d’activités périscolaires sur une demi-journée et en les proposant gratuitement à tous les Marseillais afin d'assurer une équité sur toute la Ville et que tous les enfants puissent en profiter. Je tiens à remercier Isabelle Savon et l'IFAC qui nous a accompagné dans ce challenge.
Mais avec Isabelle Savon, nous ne nous sommes pas laissées abattre et avons profité de la rentrée, bien que mouvementée, pour mettre en place la formation aux soins de premier secours et délivrer à 500 enfants d'écoles primaire le diplôme "AMD". A terme, ce sont 2 000 élèves des 11ème et 12ème arrondissements qui seront formés aux "gestes qui sauvent".
Les enfants comme tous les habitants du secteur bénéficient d'une offre sportive très diversifiée et de bon niveau avec des clubs connus et reconnus et même des champions. Notre championne de boxe Karine Rinaldo nous fait d'ailleurs le plaisir d'être des nôtres ce soir et le célébrissime Jean Molina ne doit pas être bien loin.
Toutefois, il est vraiment dommage de constater des dégradations volontaires et des actes de vandalisme. Un équipement cassé et c'est vous qui payez ! Je ne veux plus que le budget de la Mairie de secteur soit utilisé pour réparer mais plutôt pour innover et développer. C'est pourquoi avec Sylvain Souvestre, nous avons mis en place une Charte de responsabilité et une demande de cautionnement avec les associations et les clubs pour le bon usage des équipements.
Mais félicitons-nous des travaux réalisés cette année :
- Le Stade Esperanza avec terrain pelousé et bientôt les vestiaires pour presque deux millions d'euros
- Les travaux de réfection du mur de soutènement du Stade de la Jouvène qui doivent se terminer fin janvier
- La rénovation du Tennis du Ruissatel
- La construction de vestiaires et d'un club house pour le Tennis de Bois Luzy et le gymnase de la Tirane à La Valentine
Vos préoccupations sont notre priorité.
Grâce à la programmation que nous fixons en lien avec MPM, des travaux de voirie de proximité sont réalisés pour plus de 2 millions d'euros par an : réfection de trottoirs et de la chaussée, pose de ralentisseurs, réaménagement de carrefours, sécurisation des abords des écoles...
Notre secteur est le plus vaste de Marseille en termes de voirie puisqu'il compte 240 kilomètres de voie et je peux compter sur l'implication et le dynamisme de Julien Ravier et son équipe particulièrement réactive conduite par Richard Omiros.
La propreté, parlons-en ! Je suis confiante en la capacité des Marseillais à gagner la bataille de la propreté : l'ensemble des personnels de la CUM, les élus et vous, mes chers concitoyens !
Pourquoi ?
Parce que d'abord vous nous l'avez demandé lors des dernières élections et que le contrat local de propreté a été voté à l'unanimité et qu'ensuite depuis la nouvelle présidence de la CUM, les agents du nettoiement ont commencé à le prouver. Aujourd'hui, je comprends mal comment, dans la période si compliquée, tant sur le plan économique avec plusieurs centaines de chômeurs par jour, que sur le plan de la sécurité, un mouvement de grève peut mettre à mal toute cette dynamique.
J'ai bon espoir que la raison l'emporte, d'autant plus que ce matin encore, des propositions ont été faites à la CUM, où nous étions tous solidaires : l'ensemble des Maires de secteur, les CIQ, la Chambre de commerce et les représentants des artisans et des commerçants, merci cher Alain Bendamo.
C'est une vraie chance d'avoir un vrai patron à la CUM à l'écoute des habitants et des élus que nous avons saisie notamment dans le cadre de la création du parking de la gare de la Barasse de 350 places à terme, que nous demandons avec Frédéric Dournayan depuis plusieurs années, desservie par la 3e voie Marseille-Aubagne qui sera inaugurée le 31 janvier.
Lorsque nous créons un parking ou une nouvelle gare, il est aussi important de penser à un sujet qui est primordial pour nous tous, c'est bien sûr la sécurité des biens et des personnes, dont est chargé René Coulet. Nous comptons sur la vidéosurveillance pour renforcer la sécurité et lutter contre l'incivisme urbain.
A terme, ce sont 90 caméras qui seront déployées sur nos deux arrondissements. Il est important de concentrer nos efforts pour la protection des commerces qui font vivre nos noyaux villageois et qui sont trop souvent lâchement pris pour cible par des voyous ainsi que tous les établissements scolaires. J'en profite pour remercier les représentants des commissariats des 11ème et 12ème arrondissement avec lesquels nous sommes en lien permanent afin d'assurer la sécurité du secteur.
Les places qui constituent le coeur de nos villages feront l'objet d'études détaillées afin que leur rénovation puisse être programmée dans les années à venir : aux Caillols, à Saint-Julien, à la Valentine ou à Saint-Barnabé.
Nos quartiers sont des lieux de vie, des lieux de fêtes. Celles de l'Avent, à la Valentine et à Saint-Barnabé ont rassemblé malgré la pluie de nombreux habitants et commerçants heureux de fêter l'approche de Noël ensemble.
Nous avons également connu un moment de grâce et d'unité en ce début d'année à l'occasion de la fête de l’Epiphanie qui a connu un franc succès. Ces manifestations populaires et traditionnelles, en partenariat avec les paroisses, ont été réalisées aussi grâce au concours actif des élus, pour ne pas tous les citer : Pierre Laget, Anne-Marie Barthès, Mireille Balletti.
Autre moment de partage en famille, le Noël des bébés de l’année, organisé par Anne Zakarian, qui a confirmé l’attractivité de notre secteur et sa forte natalité.
Des cigognes mais aussi des colombes ! Nous célébrons en effet près de 350 mariages par an. Nous avons décidé de mettre en place une Charte des mariages afin de permettre un déroulement respectueux et la tranquilité des riverains.
Je souhaiterais vraiment que vous, chers amis, preniez plaisir à vous rendre dans votre Mairie, même si c'est vrai, ce ne sera pas pour en admirer ses bas-reliefs... C'est pourquoi nous avons le projet de déménager la Mairie de secteur qui figure au palmarès des plus moches mairies de France. Vous devez y venir pas seulement pour y accomplir des formalités mais aussi pour vous divertir et vous cultiver. C'est pourquoi la Mairie accueille des expositions renouvelées tous les mois.
Magali Devouge en fait son affaire et elle a aussi, en partenariat avec le Château de la Buzine et sa brillante directrice Valérie Fedele, initié le Festival des Nocturnes de la Buzine qui a été un triomphe pour une première édition et que nous comptons faire monter en puissance l’été prochain.
Quant au Festival des Musicales de la Moline dont est chargé Didier Zanini et que vous êtes nombreux à attendre chaque année, il a su cette année encore, conquérir un public qui dépasse les frontières marseillaises.
Culture qui va de pair avec mémoire, puisqu'en 2014 nous avons commémoré les 70 ans du débarquement de Provence, à l'occasion d'une journée-événement organisée par Alain Nemeth et Sarah Boualem. Cette année, nous avons aussi programmé avec eux une exposition hommage aux Harkis et à la Kabylie. Vous savez combien ces sujets de mémoire, parce qu'ils manifestent notre reconnaissance, sont chers à mon coeur.


mercredi 21 janvier 2015

Valérie Boyer : "Ensemble, protégeons la France !"

Depuis les attaques terroristes de ces derniers jours qui ont ôté la vie à 17 innocents, notre pays est confronté à une triste réalité. La France, pays des Droits de l’Homme, doit faire face à une menace importante et durable, celle du fanatisme, du terrorisme islamiste.

Il est plus que jamais urgent de faire notre possible pour contenir la menace que représentent ces barbares !

Face à ces terroristes qui veulent mettre fin à nos valeurs, à nos libertés et même à nos racines, nous devons trouver des solutions urgentes mais réfléchies. Telle sera la mission de la Commission d'Enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes qui a tenu sa première réunion ce mercredi 21 Janvier 2015 et dont je suis membre.

Il ne peut y avoir de liberté sans sécurité ! Si l’Etat de droit est faible, il n’est plus l’Etat et il n’y a plus de droit.

D’ores et déjà, l’UMP a formulé plusieurs propositions qui s’inscrivent dans la continuité du mandat de Nicolas Sarkozy comme Chef de l’Etat.

Notre priorité immédiate doit être la sécurité. La sécurité passe par des mesures d'éradication de la menace et pas uniquement de protection. A ce titre il est nécessaire que les mesures annoncées par le Premier Ministre soient suivies d'effets concrets et déclinées de suite. Les français attendent des actes, pas des incantations.

En premier lieu il est nécessaire de renforcer la coopération internationale en matière de renseignement pour des raisons politiques et surtout d’efficacité, car la lutte contre le terrorisme doit être une lutte commune, le terrorisme doit se raisonner de manière globale et internationale. La montée du totalitarisme islamiste est une crise mondiale. Nous avons des différends avec la Russie ou encore l’Iran mais pour vaincre le fanatisme nous avons l’obligation de construire un front commun.

Ensuite, il est important de mettre rapidement un terme à la réduction des effectifs militaires afin de ne pas affaiblir son autonomie en matière de Défense.

Nous proposons de retirer la nationalité française pour les terroristes binationaux qui ne respectent pas les fondements de notre République.

Nous souhaitons également interdite le retour en France des djihadistes étrangers et français binationaux sur le sol français au nom de la sécurité de nos concitoyens.

Les fanatiques incarcérés doivent être isolés afin d’éviter tout endoctrinement.

Parce que la sécurité passe par un contrôle accru de nos frontières, nous devons renégocier les accords de Schengen.

Nos services de renseignement doivent être dotés de moyens juridiques et technologiques plus adaptés face à la gravité de la menace terroriste.

L’expulsion des personnes faisant l’apologie du terrorisme doit être facilitée et accélérée. Nous ne pouvons plus tolérer la présence d’individus aussi dangereux sur notre territoire.

La lutte contre le cyber-terrorisme doit également être renforcée. L’apologie du terrorisme passe aussi et surtout par les réseaux sociaux.

Enfin, afin de mettre fin au laxisme de Mme TAUBIRA, à l’UMP, nous demandons une plus grande fermeté pénale envers les terroristes.

Il nous appartient à tous, nous qui sommes attachés à la protection des français, de chercher et de mettre en place un véritable arsenal contre ceux qui veulent nous réduire au silence.

Ensemble, protégeons la France !




jeudi 15 janvier 2015

Valérie Boyer : "Le Président Turc dépasse les bornes"



Ce mercredi, un tribunal turc a ordonné le blocage des sites internet qui publient la Une du numéro de Charlie Hebdo sorti ce matin en kiosque.

Seul un journal d'opposition turc a bravé les pressions et menaces qui se multiplient dans les pays musulmans en publiant ce matin la Une du journal satirique.

Cette nouvelle restriction sur la liberté d’expression mise en scène par le gouvernement turc intervient alors même que le dimanche 11 janvier, à l’occasion de la grande marche républicaine en hommage aux victimes des attentats, la Turquie était représentée par le  premier ministre Ahmet Davutoglu.

Le lundi 12 janvier, au lendemain de la marche silencieuse qui rassemblait des millions de Français et une cinquantaine de chefs d’états, le président Turc Erdogan n’a pas su rester aussi silencieux.
A l’occasion de la conférence de presse qu’il a donnée le lendemain soir il a ouvertement accusé la France d’être responsable de ce massacre pour faire accuser « les musulmans ».

Et de rajouter «  En tant que musulmans, nous n’avons jamais pris le parti de la terreur ou des massacres : le racisme, les discours de haine, l’islamophobie sont derrière ces tueries », puis « Les coupables sont clairs : les citoyens français ont commis ce massacre et les musulmans sont blâmés pour cela. ».

Le Président Turc dépasse les bornes !

Après avoir affirmé que les hommes et les femmes ne pouvaient pas être égaux car c’est contre nature, la corruption, la répression, l’interdiction de la liberté d’expression, Erdogan continue d’exercer son totalitarisme au mépris des règles élémentaires d'un État de droit.

François Hollande  reste muet face au cynisme et aux provocations d’Erdogan. Une fois encore avec cette ingérence dans les affaires intérieures françaises nous assistons à une nouvelle séquence de diplomatie de la menace qui se double d'une justification de la haine et du terrorisme.

A l’aube de la commémoration du centenaire du génocide arménien nous devons plus que jamais être unis et faire en sorte d’éviter que l’histoire ne bégaye.


mardi 13 janvier 2015

Valérie Boyer : "Mickaël ne demandait qu'à vivre"

Le lycée Camille-Jullian à la Barasse (13011) a connu ce lundi 12 Janvier, un drame inqualifiable.

Un adolescent de 16 ans et demi a froidement été tué par une bande de jeunes qui ne lui ont laissé aucune chance.

Je me suis immédiatement rendue devant le lycée, accompagnée de Julien Ruas (Adjoint au Maire de Marseille en charge du Bataillon de Marins Pompiers de Marseille et de la Prévention et gestion des risques urbains), d'Isabelle Savon (Conseillère Municipale déléguée aux Ecoles pour le 11/12), de mon adjoint à la Sécurité René Coulet, d'Alain Nemeth(Adjoint de Quartiers pour le 11e arrondissements) et de Richard Omiros , afin de rencontrer la famille, les forces de l'ordre et le personnel éducatif.

Alors que ce dimanche, partout en France, nous étions des millions de français à marcher pour la Paix et la 

Liberté, Mickaël, un jeune homme sans histoire, membre des scouts apostoliques arméniens, a été victime de la sauvagerie d’un groupe de jeunes déterminés.

A l’heure actuelle, l’enquête est toujours en cours et je tiens à remercier nos forces de l’ordre qui font, une fois encore, un travail remarquable pour que se manifeste au plus vite la vérité. Même si je tiens à respecter l’indépendance de la Justice, je souhaite que les coupables reçoivent un châtiment exemplaire.

Ces actes n’ont pas leur place sur notre territoire !

C'est un enfant de Marseille qui a été assassiné. Au nom des marseillais des 11e et 12e arrondissements et du personnel de la Mairie, je m’associe à la douleur des parents et je leur adresse à nouveau toutes mes condoléances, ainsi qu'à la communauté franco-arménienne.

Un hommage a été rendu à Mickaël mardi 13 Janvier à la cathédrale apostolique arménienne de Marseille.

lundi 12 janvier 2015

Énorme succès pour l'Epiphanie 2015



A l'heure où certains cherchent à fragiliser la liberté d'expression, à nous interdire de mettre des crèches ou encore à nous faire taire, les marseillais étaient tous rassemblés à Saint Barnabé pour perpétuer la tradition de l’Épiphanie.

Bien que cette édition 2015 ait été une grande réussite grâce aux paroissiens, à tous les organisateurs, notamment la Mairie des 11ème et 12ème arrondissements de Marseille, l'émotion était présente. Nous nous devions de rendre hommage aux victimes de la barbarie islamiste.

Aussi, Valérie Boyer a tenu à ce que nous lâchions des lanternes célestes afin de leur rendre hommage...

Un grand merci à tous les participants !









Une marche pour la Liberté


Ni Droite, ni Gauche mais des milliers de marseillais, comme des millions de français qui étaient au rendez-vous de l'Histoire avec cette marche citoyenne du 11 janvier 2015.

Plus que jamais, elle a tenu à participer à cette manifestation car la Liberté et le sursaut national l'emporteront toujours contre le fanatisme et la barbarie.

Aujourd'hui le peuple de France était debout et ne s'agenouillera jamais.

Valérie Boyer tiens remercier et à dire toute son admiration aux forces de l'ordre qui ont fait un travail exceptionnel !



mercredi 7 janvier 2015

Valérie Boyer : « L’attaque contre Charlie Hebdo est un attentat terroriste contre la liberté, contre la France »

Ce matin, aux alentours de 11h30, deux hommes cagoulés et armés de kalachnikovs ont pénétré dans l’enceinte du journal Charlie Hebdo faisant alors une douzaine de morts et plus de 8 blessés.
Cette attaque est un attentat terroriste contre la liberté, contre la France !

Cette barbarie est une affaire sans précédent, qu'on peut voir au Pakistan, en Somalie mais voir que cela arrive en France...

Merah c'était l'armée les enfants, les juifs, aujourd'hui c'est la police, la liberté d'expression.

Ce massacre est évidemment atroce et la guerre contre ces barbares doit être totale.


La vidéo où le policier est exécuté est insoutenable et nous oblige a gagner la guerre contre le terrorisme islamiste.

Désormais, il faut que notre détermination soit intacte, il ne faut rien céder aux barbares qui veulent détruire notre art de vivre, notre qualité de vie, notre civilisation.
Défendons nos valeurs et mobilisons-nous contre ces actes terroristes.

Je suis Charlie !


Discours de Valérie Boyer pour les voeux du CCAF



Chenoravor nor dari yev sourp dzenount

Je vous souhaite en arménien une bonne année et un joyeux Noël.
Si le Maire était présent, il vous dirait, en arménien Guenatz : A LA VIE, A LA SANTE

Je suis heureuse de le représenter ce soir en cette année si importante pour tous les Arméniens du monde et en particulier les Arméniens de Marseille

Heureuse d'être avec vous, Monsieur le Consul,
avec vous les Présidents du CCAF,
avec vous tous les élus qui portent les Arméniens dans leur cœur, que vous soyez d'origine arménienne ou non, ce soir et cette année, nous serons tous des Arméniens.

Je voudrais saluer le travail au quotidien des membres du CCAF et des associations adhérentes.
Notre volonté à tous c'est de faire de 2015 une année Capitale pour l'Arménie et les Arméniens,

Capitale pour la mémoire du peuple arménien qui a tant souffert,
Capitale pour la reconnaissance de ce combat que vous menez depuis 100 ans.
Ce combat nous rassemble tous autour des valeurs de tolérance, de fraternité et
Quelles que soient nos convictions, c'est ensemble que nous allons réussir, en additionnant nos forces.

Car ce qui nous uni est plus fort que ce qui nous divise.
C'est en vertu de ce principe, auquel nous adhérons tous ici, que Jean-Claude GAUDIN a souhaité que 2015 soit à Marseille et sur l'ensemble du territoire :
Une Année de recueillement, de mémoire, de culture et d'échange pour la communauté arménienne.

Comme vous le savez, l’actualité démontre une fois de plus l’urgence de l’adoption d’une loi pénalisant le négationnisme des génocides et crimes contre l’humanité. Les persécutions contre les Chrétiens d’Orient, particulièrement tragiques et choquantes en Irak notamment, rappellent à nos mémoires le souvenir douloureux du génocide des Arméniens, près de cent ans après les faits.

A l’heure où nous nous apprêtons à commémorer le centenaire du génocide arménien, aucune loi ne permet encore en France de réprimer le négationnisme des génocides et crimes contre l’humanité, à l’exception de la Shoah. Alors que deux génocides sont reconnus officiellement par la France, la Shoah et le Génocide arménien de 1915 (reconnu par la loi du 29 janvier 2001), seule la négation de la Shoah est à ce jour sanctionnée par la loi Gayssot, instaurant ainsi une concurrence des mémoires. Cette situation injuste doit cesser, tant pour la pénalisation de la négation du génocide de 1915 que pour celle des autres génocides que la France souhaitera reconnaître.

J’avais déjà en 2011 proposé un texte de loi s'inspirant du droit communautaire sur la lutte contre le racisme et la répression des génocides reconnus par la loi Française dont le génocide arménien. Cette proposition de loi avait été adoptée par tous les groupes de l'Assemblée nationale comme du Sénat le 23 janvier 2012. Malheureusement, elle a fait l’objet d’une censure du Conseil Constitutionnel, au motif que le négationnisme relevait de la liberté d'expression, mettant fin à cette tentative de pénalisation du négationnisme.

Pourtant, l’opportunité de réprimer le négationnisme de tous les génocides et crimes contre l’humanité fait écho à une actualité brûlante, dans le contexte des persécutions contre les Chrétiens d’Orient en Irak notamment, qualifiées par Ban Ki-Moon de crimes contre l’humanité.

Il s'avère nécessaire et urgent de légiférer afin de proposer une nouvelle qualification du négationnisme. Je me suis ainsi appliquée à travailler à la rédaction d’une version alternative et innovante, fruit de la réflexion que j’ai menée avec d’éminents juristes pénalistes. C'est pourquoi je propose que le négationnisme ne soit plus considéré par la loi comme un simple abus de la liberté d’expression mais comme un délit contre l’humanité.

Ceci présente un double avantage : sortir de l'impasse juridique opposée par le Conseil Constitutionnel sur la liberté d'expression et protéger tous les génocides reconnus par notre droit.

C’est donc un dispositif législatif enrichi que j’ai proposé à cosignature à mes collègues députés, une loi apolitique visant l’intérêt général, qui s’affranchit des considérations partisanes. Ce texte a vocation à l’universalité car il protège tous les génocides reconnus par la loi française et s’inscrit dans le respect des Droits de l’Homme. Cette loi est disponible sur le site de l’Assemblée nationale et je souhaite que son examen intervienne prochainement car cette cause me tient particulièrement à cœur mais elle est surtout indispensable à notre engagement et notre droit.

C'est dans cet objectif que nous travaillons en complémentarité avec le CCAF.
Comme en 2013, capitale de la Culture, le Maire a souhaité associer l'ensemble du monde associatif, l'ensemble du monde économique et des collectivités pour la réussite de cet événement.

Je tiens à remercier tout particulièrement :
Madame Maryse JOISSAINS,
Monsieur Bernard HATEMIAN, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Franco-Arménienne,
Mais aussi Angèle MELKONIAN, présidente de Marseille Provence Arménie 2015,
Garo HOVSEPIAN, (Région)
Emilie DOURNAYAN, (Communauté Urbaine)
Didier PARAKIAN, (ville de Marseille)
qui vont œuvrer pour faire de cette année une année si particulière.

Remercier également de très nombreux élus et Maires du territoire qui habilleront en avril 2015 leur Mairie ou leur institution à la Mémoire des 1,5 millions de victimes du génocide Arménien.
Ce sera donc un immense appel de notre territoire à la reconnaissance du génocide arménien.

En ce début 2015, formons le vœu, qu'avec ces manifestations, ces événements prévus le long de l'année, ce cri du coeur des Marseillais et des habitants du territoire en faveur du peuple arménien finira par convaincre la Turquie de prendre la bonne décision.

Sur les 11ème et 12ème arrondissements, j’ai tenu à mettre en lumière un projet de plantation d’une centaine d’arbre autour du monument du génocide. Cette plantation, organisée par l’association de la Croix Bleue des Arméniens de France, représentera un acte symbolique fort de cette année de commémoration.

De nombreux autres projets viendront également rythmer cette année importante.
Je tiens à tous vous remercier de votre présence ce soir et souhaite que cette année reste gravée dans nos cœurs et nos esprits pour que jamais, les victimes de ce génocide ne soient oubliées.

Merci de votre attention.